Les fesses

Ce que vous ignorez peut-être

La forme et les proportions des fesses sont une partie essentielle de la silhouette.

Si vous estimez que votre profil arrière est trop plat ou peu valorisant, il est possible de procéder à une augmentation qui tentera de rétablir des proportions harmonieuses. Il peut y avoir plusieurs causes à ce problème. Vous pouvez effectivement manquer de muscles, mais votre bassin peut aussi être mal positionné (antéversé), ce qui pourrait expliquer le manque de relief et la sensation de fesses tristes.

Ne vous culpabilisez pas. Les belles fesses ne se voient que sur des personnes cambrées, preuve en est les fesses de la race noire, comparées à celles des Asiatiques au bassin antéversé. Vous pourrez vous muscler des heures et des heures, le gain sera minime et vite perdu. Une fois encore, l’inégalité génétique joue à plein. Mais attention, de nombreuses femmes ne veulent quasiment pas avoir de fesses, comme d’autres souhaitent avoir de petits seins. Ces demandes récentes sont à rattacher au besoin de séduction, de plaire tout simplement, de la valorisation de l’image portée, bref, de la tyrannie du paraître.

La voie chirurgicale

Le lifting des fesses (gluteoplastie) permet de les relever , de les retendre, et éventuellement de les augmenter. Remonter les fesses peut s’avérer une procédure intéressante, mais ne change rien au volume, voire peut le diminuer. Dans la plupart des cas, on associe donc cette intervention à une augmentation. Selon votre morphologie, nous pouvons utiliser votre propre graisse (autologue) que nous irons chercher ailleurs. C’est le lifting dit « brésilien ». Nous prélevons par liposuccion de la graisse contenue naturellement dans votre corps : abdomen, flancs, région trochantérienne, intérieur de la cuisse, face médiale des genoux et des bras supérieurs…. La graisse aspirée est collectée dans un contenant stérile , puis est lavée 3 à 4 fois avec une solution saline et condensée.

Je vais ensuite procéder à une lipo-injection, par une petite incision dans le sillon interfessier. Pendant l’injection, la graisse est dispersée uniformément dans la zone concernée, en retirant la canule et en exerçant une pression lente et régulière sur le piston.

Nous pouvons en profiter pour régler votre problème de culotte de cheval ou de bourrelets tenaces !

L’avantage est évidemment que cette procédure est définitive et très bien acceptée par le corps, mais elle ne s’applique qu’à des cas spécifiques et ne donne pas un résultat aussi spectaculaire que des prothèses. Si votre morphologie ne se prête pas à ce transfert de graisse ou si vous cherchez un résultat plus radical, nous disposons aussi de la solution des implants que je vais insérer dans l’épaisseur du muscle fessier. Une fois positionnée, la prothèse sera stable car précisément protégée par le muscle et surtout, contrairement à une idée répandue, vous ne vous asseyez pas sur la prothèse… nous nous asseyons sur nos ischions!!!

Après ces interventions chirurgicales, vous ne pourrez pas vous asseoir pendant une bonne semaine et pourrez reprendre une activité non physique au bout de deux semaines. La récupération totale pour la pratique sportive peut prendre d’un mois à un an.

Pendant la convalescence, vous devrez suivre attentivement la progression de la cicatrisation. Et, comme il s’agit d’une zone particulièrement sensible, vous pourrez voir survenir :

  • des saignements excessifs ou un hématome
  • une nécrose partielle de la peau
  • une plaie qui tarde à se cicatriser
  • des caillots de sang
  • un œdème persistant (gonflement) ou une accumulation de liquide
  • une douleur persistante
  • une perte temporaire ou permanente de la sensibilité
  • une asymétrie

Enfin, la cicatrice cachée dans la partie basse du pli interfessier est fragile et demande des soins particulièrement attentifs, comme vous pouvez vous en douter. C’est globalement une opération un peu risquée, complexe et aux suites difficiles. Vous devez être très motivée pour accepter ces difficultés.

La procédure « light »

La seule procédure light est l’injection d’acide hyaluronique spécialement conçu à cet effet (dense et résistant).

Cette technique est très simple, sûre et non douloureuse, mais elle présente de nombreux inconvénients qui peuvent avoir leur importance :

  • Technique valable si les fesses présentent déjà un certain volume et sans ptose.
  • L’augmentation visible est réelle mais peu importante. (on ne peut excéder 150 cc par fesse)
  • Le coût est très important (300€ pour 20 cc), ce qui revient à 3 500 à 4 000€.
  • Et le résultat est provisoire, comme avec tout acide hyaluronique (un an garanti), puis lente diminution, donc retouches à prévoir tous les ans.