La bouche

Votre bouche
un baromètre de votre âge

Avec l’âge, trois secteurs clés changent autour de votre bouche, et ne peuvent pas être traités par un lifting : augmentation de la distance entre votre lèvre supérieure et votre nez, amincissement de la lèvre supérieure, amincissement des commissures.
La bouche est, avec les yeux, l’élément essentiel de l’appréciation de l’âge, beaucoup plus que les joues ou le cou.
Les signes marquants de l’âge autour de la bouche sont :

  • L’allongement de la lèvre supérieure, ce qui a pour conséquence de cacher de plus en plus les dents supérieures au profit des dents inférieures
  • La descente des commissures
  • L’amincissement du volume des lèvres
  • La disparition progressive de l’arc de cupidon et du phyltrum (dessin de la bouche)
  • Et enfin l’apparition de rides concentriques autour de la bouche, comparables à celles de la patte d’oie, dues aux mouvements incessants et répétés de contraction et de relâchement (rides de l’accordéon)

Les procédures « light »

Des techniques douces peuvent prendre en compte et améliorer tous les éléments qui concernent la zone péri-buccale, en y rajoutant bien sûr le traitement de la peau et de son éclat – qui est au final un facteur émotionnel fondamental de l’appréciation de l’âge.

1.L’acide hyaluronique : L’acide hyaluronique va pouvoir redessiner mieux les lèvres et leur redonner leur volume initial (une photo de vous jeune va permettre d’orienter le traitement). En outre il permettra d’atténuer les rides d’amertume, et de redonner du soutien aux commissures en les relevant.

2.La toxine botulique : La toxine botulique atténue les contractures musculaires « négatives » et « nuisibles » sur le menton et le coin de la bouche, et sur tout le pourtour de la bouche. Cette relaxation globale de la région produit un effet émotionnel très positif.

3.Certaines machines : Certaines machines, notamment à ultrasons permettent de traverser la peau sans l’abîmer, en vue d’obtenir une rétention des muscles sans chirurgie, voire même au prix de petites rougeurs de lisser le tour de bouche.

4.Les peelings doux : Des peelings doux, non invalidants, des lumières LED, de la mésothérapie ou mieux, du « microneedling », à condition d’être répétés en trois séances, finiront le travail en redonnant un teint et une texture plus jeune à la peau. Des peelings plus profonds ou des lasers appropriés pratiqués par des dermatologues confirmés donneront des résultats superbes, au prix d’une éviction sociale, et être d’une légère dépigmentation.

5.Autres options : Selon le cas, nous disposons d’autres options : un acide hyaluronique à molécules plus ou moins grosses, un remplisseur de tissus mous plus profond, un produit qui stimule le collagène dans les joues, un filler qui utilise votre propre sang pour diminuer les effets du vieillissement en augmentant graduellement le volume par la montée de la production de collagène…

Les techniques chirurgicales

Autour de la bouche, plusieurs procédures peuvent être combinées pour un résultat optimal.

1.Le lifting de la lèvre : Le lifting de la lèvre raccourcit une lèvre supérieure tombante et trop longue. Les cicatrices dans le nez sont quasiment invisibles et l’effet de rajeunissement est souvent plus important que celui d’un lifting.

2.L’ablation du muscle « depressor anguli oris » : L’ablation du muscle « depressor anguli oris » avec une cicatrice dans la bouche permet de relâcher la traction des commissures vers le bas.

3.Le remplissage des lèvres : Le remplissage des lèvres par lipostructure ou acide hyaluronique peut être pratiqué dans le même temps opératoire.

Ces procédures chirurgicales entraînent bien sûr des gonflements et des contusions qui s’estompent en une petite semaine.