Les fils tenseurs

Un nouveau lifting sans chirurgie

Les fils tenseurs permanents sont la révolution de la future décennie en matière de rajeunissement facial. Nous allons voir pourquoi.

C’est quoi un fil tenseur ? C’est un fil, biocompatible bien sûr, c’est-à-dire qui peut être « implanté » dans le corps, dont la composition et la conception permettent de déplacer les tissus du visage, dans leur position antérieure, grâce à des systèmes de crans qui accrochent les tissus et les maintiennent dans leur nouvelle position après les avoir replacés.

Les fils tenseurs existent depuis des décennies mais leur utilisation était au début confidentielle et souffrait d’un manque de reconnaissance scientifique, même si les fils crantés étaient utilisés dans d’autres spécialités chirurgicales « non esthétiques » de façon routinière.

Pour plus de précisions sur le fil  « Infinite-Thread », permanent, consulter le site du laboratoire www.threadandlift.com

Comprendre le vieillissement facial, chasser les idées fausses :

Vous êtes en permanence abreuvés de théories selon lesquelles les pertes de volumes seraient la cause du vieillissement… Il suffirait donc de procéder à des injections d’acide hyaluronique pour éviter le vieillissement et « lifter » le visage !

Tout ceci est faux pour plusieurs raisons :

Le vieillissement du visage est dû à un glissement et un étalement des compartiments graisseux du visage et non à une perte des volumes… C’est une impression que donnent les ombres de fractures qui apparaissent sur le visage suite à ce glissement… Traiter ces ombres ou dépressions par du remplissage est illogique, car la cause n’est pas traitée !

Prenons l’exemple du sillon naso génien. Il ne se creuse pas par perte de volumes mais par glissement des volumes de la joue vers le bas. Remettre les volumes de la joue à leur place traite le sillon nasogénien.

La théorie des secteurs permet de mieux comprendre l’intérêt des fils tenseurs par rapport au mécanisme du vieillissement facial :

Très schématiquement, la face peut être divisée en trois secteurs qui expliquent le vieillissement.

J’ai développé cette théorie, maintenant reconnue, en 2004 dans un article scientifique « The RARE Technique » (Reverse And Repositionning Effect) concept de technique chirurgicale pour obtenir des résultats naturels et durables en minimisant les dommages dus à la chirurgie, basée sur la sectorisation de la face :

1) Le secteur 1 ou « Proface » est le centre de la face, relativement fixe ; c’est le secteur « rouge » où se trouvent la majorité des muscles de la mimique. Il vieillit peu, sauf la lèvre supérieure qui a tendance à s’allonger, comme le nez (c’est un vieillissement structurel dû à l’altération des couches tissulaires).

2) Le secteur 2 est le secteur qui nous intéresse, car composé quasi exclusivement de graisse. C’est la « Mesoface » ou secteur jaune. C’est la chute et l’étalement de cette graisse, qui est responsable des signes visibles du vieillissement ; chute du sourcil, glissement de la région temporale, glissement de la pommette vers le bas avec son corollaire creusement du sillon naso génien, creusement de la vallée des larmes, alourdissement de la bajoue et relâchement de la partie horizontale du cou…

Nous comprenons mieux pourquoi le repositionnement de ce secteur 2 est la clé du rajeunissement facial. C’est dans ce secteur que l’action des fils est d’une efficacité redoutable et logique. En accrochant et en « remontant » les compartiments graisseux, ils repositionnent les volumes où « ils étaient avant » et la peau solidaire de la graisse, se remet elle aussi en place, naturellement sans traction.

3) Le secteur 3 ou Métaface : c’est aussi le secteur blanc, composé essentiellement d’aponévroses et de points de fixité (aponévrose temporale, parotidienne, massétérine et du muscle). Ce secteur 3 est fixe et ne « vieillit pas » C’est autour de ce secteur que s’articule la mimique et donc l’identité. C’est ce secteur et donc les points fixes identitaires qui sont détruits lors d’un lifting…

On comprend mieux alors, que l’aspect naturel d’un résultat de lifting soit si difficile a obtenir ! Il est difficile de préserver l’identité quand les points fixes identitaires sont détruits !

Vous voyez sur cette patiente de 54 ans l’illustration de cette théorie. La remise en place du secteur 2 par des fils suffit a obtenir un effet de rajeunissement très harmonieux et naturel, sans aucune chirurgie ni cicatrice !

La logique des fils tenseurs est maintenant évidente : « soyons logiques, remontons le pantalon à sa place avant de faire l’ourlet », sinon le visage enfle, enfle, ne ressemble plus à rien. Il ne rajeunit pas, au contraire, il devient difforme, anormal, monstrueux !

En quoi les fils permanents sont une révolution en matière de rajeunissement facial ?

  • Parce qu’ils ont un réel effet de lifting sans chirurgie ni cicatrices.
  • Parce qu’il n’y a quasiment aucun risque vasculaire ou nerveux.
  • Parce qu’ils n’exigent pas d’anesthésie générale, ni d’hospitalisation.
  • Parce qu’ils évitent tous les dommages du lifting (cicatrices, décollement, modifications du visage, suites opératoires lourdes…).
  • Parce que le résultat est toujours doux et naturel. Il est impossible de « changer » avec des fils, qui respectent les points identitaires. Il est facile de comprendre que tout décollement chirurgical engendre un changement puisqu’il y a mouvement et reposition de tissus dans des positions qu’ils n’ont jamais occupées, ce qui entraine une certaine distorsion perceptible dans de nombreux liftings (effet lifting look).
  • Parce que les suites sont très simples : certaines patientes peuvent aller au restaurant le soir même et reprendre leurs activités quelques jours après la pause de fils.
  • Parce qu’ils ont un effet préventif et thérapeutique. Ce sont des fils permanents dont l’accrochage, donc l’efficacité, est pérenne dans le temps
  • Parce qu’ils peuvent être proposés à tous les âges, puisqu’il n’y a ni risque, ni dommage donc pas de conséquences négatives à court, moyen et long terme… Nous pouvons donc proposer des fils tenseurs à de très jeunes patientes sans culpabilisation, car ils sont « inoffensifs » et réversibles (ils peuvent être retirés à tout moment). Il en va de même pour des patients agés et fragiles avec des comorbidités qui interdisent la chirurgie.

Les questions que vous vous posez le plus fréquemment à propos des fils :

1. Quelle différence y a-t-il entre fils résorbables et permanents ?

Les fils résorbables se résorbent lentement et perdent donc leur efficacité avec le temps (en quelques mois). Les fils permanents restent à vie là où ils ont été posés et gardent donc leur efficacité très longtemps (tant que les tissus autour et où ils sont accrochés gardent une bonne densité et une bonne qualité d’accrochage (comme pour toute opération de reposition comme les liftings du visage et des seins par exemple.)

2. Peut on les retirer ?

Oui ils peuvent être retirés à tout moment en cas de besoin ou de souhait du patient, mais ce cas de figure est très rare.

3. Sont-ils perceptibles ? gênants ?

Non ! Ils ne gênent pas, ils ne sont pas perceptibles et ce même à la mimique. Cependant il peut exister une visibilité légère si le fil a été mis trop superficiellement sous la peau (c’est une faute technique ou de mauvaise indication sur des visages « décharnés » ou très maigres qui manquent de volumes).

4. Combien de temps durent-ils ?

Les fils sont présents à vie et gardent leur efficacité tant que les volumes persistent et que le tissu conjonctif garde sa densité. La durabilité du résultat est analogue à celle du lifting car elle dépend de la génétique, de la qualité des tissus, de la peau en particulier et donc de l’hygiène de vie.

5. Est-ce qu’ils sont gênants pour une chirurgie ultérieure du visage ?

Absolument pas…ce sont des fils très fins, analogues à ceux que l’on utilise pendant les liftings…ils ne gênent en rien l’acte chirurgical, peuvent être coupés et retirés sans problème si nécessaire, à tout moment, sans aucune conséquence esthétique en particulier…

6. Y a-t-il des complications ?

Il n’existe pas de technique sans complications. Mais elles sont rares avec les fils car toutes les complications liées à un acte chirurgical sont absentes en théorie. Les complications possibles ne sont pas graves mais peuvent être gênantes (ou contrariantes) :

  • Douleurs surtout dans la zone d’accrochage temporale pendant quelques jours.
  • Une infection est toujours possible mais très rare. Elle impose le retrait du fil. La guérison est immédiate et un nouveau fil pourra être implanté après deux mois ; curieusement il n’y a pas ou quasiment pas d’incidence esthétique. La présence des autres fils rend le retrait du fil imperceptible.
  • La principale « complication » (qui n’en est pas une) est l’existence d’un léger défaut : la visibilité du fil dont on peut deviner l’emplacement sous certains éclairages/angles ; ceci est dû à une erreur de pose (trop superficielle) ou de mauvaise indication (tissus pas assez épais et tissu conjonctif de mauvaise qualité)
7. A quel âge peut-on se faire poser des fils ?

Il n’y a pas d’âge et ceci est un avantage extraordinaire des fils permanents.

Pourquoi ?  Parce que la pose de fils est un acte bénin, non chirurgical, réversible, sans cicatrice ni décollement, qui se pratique sous anesthésie locale. Les tissus restent intacts. Les vaisseaux et les nerfs ne sont pas touchés. Par ailleurs, nous pouvons affirmer que les fils ne peuvent pas changer l’identité ; ils permettent de remettre les tissus dans leur position initiale et ne peuvent donc en aucun cas modifier l’identité.

De 20 ans à 90 ans la pose de fils est possible car il n’y a aucun risque ! Il y aura toujours un résultat positif dont l’ampleur sera à déterminer avec le patient pour éviter toute déception.

Enfin, les fils ouvrent des possibilités nouvelles pour toutes les patientes entre 40 et 60 ans qui sont encore magnifiques en dehors de quelques petites insuffisances. Le lifting peut attendre et les fils corrigeront sans chirurgie les relâchements débutants (sillons naso géniens, relâchement de la bajoue ou du cou !) Par ailleurs les fils ont un rôle de prévention en maintenant en place les tissus repositionnés pour plusieurs années !

8. Dans quels cas les fils sont-ils indiqués ?

A chaque fois que vous ne voulez surtout pas de chirurgie ni de cicatrices !

Lorsque vous avez un début de relâchement et que vous êtes soucieuse de votre apparence ou que vous souhaitez préserver au mieux votre capital jeunesse.

Lorsque vous souhaitez avoir une ouverture de votre regard, une correction de la vallée des larmes, des sillons nasogéniens, de l’ovale, de la bajoue et/ou du cou.

Quand vous avez déjà eu un lifting et que vous ne souhaitez pas en avoir un deuxième.

Quand vous commencez à être déçue des injections qui gonflent mais ne « liftent » pas. Quand vous avez compris qu’à un moment il est logique de remettre les tissus à leur place au lieu de les remplir dans une mauvaise position !

Quand vous avez peur de ressembler à une caricature trop remplie (lèvres, pommettes, joues lourdes et irréelles).

A tout âge pour obtenir un rajeunissement naturel sans chirurgie

Enfin, les fils peuvent aussi être associés à de la chirurgie pour minimiser l’acte chirurgical, optimiser le résultat et diminuer les suites opératoires.

9. Y a-t-il des contre-indications ?

Comme dans toute technique il existe des contre-indications pour éviter un résultat moyen ou insuffisant :

1) Un relâchement cutané trop important qui nécessite une excision de peau ; c’est pourquoi pratiquer les fils relativement tôt permet d’éviter un lifting chirurgical.

2) Des tissus trop fins, sans compartiments graisseux bien authentifiés, ne permettent pas une bonne accroche du fil et feront courir le risque de « visibilité » du fil.

3) Un niveau d’exigence trop élevée de certains patients qui attendent trop du résultat ou qui ont mal assimilé la technique et ses limites, et qui pourraient donc être déçus.

10. Comment se passe une séance de pose ?

La pose des fils dure entre une heure et demi et deux heures et demi en fonction du nombre de fils programmés. La procédure se fait sous anesthésie locale, au cabinet ou en clinique avec des règles d’asepsie rigoureuses.

Comment se déroule une séance de pose ?

A votre arrivée, je vous accueille personnellement pour répondre aux toutes dernières questions que vous vous posez. Vous êtes prise en charge par mon assistante formée à cette pratique, infirmière, qui vous aide à vous mettre « en tenue » et vérifie que vous avez bien suivi les consignes préopératoires qui vous auront été communiquées les jours ou les semaines précédant la procédure.

Mon assistante vous nettoie une fois de plus le visage et les cheveux, tout en vous donnant des conseils et recommandations pour la journée et les jours d’après.

Puis vous vous asseyez, et ensemble, avec un miroir, nous décidons et dessinons les trajets des fils pour obtenir le résultat que vous souhaitez. Vous avez la possibilité de modifier ou modérer telle ou telle action (sur la pommette ou la queue du sourcil par exemple). Ce temps est long, mais indispensable à un beau résultat.

Vous vous allongez, des petites raies maintenues par des couettes sont faites dans les cheveux en suivant le trajet des fils dans leur partie haute qui sont déterminants pour assurer l’ascension et l’accroche des tissus provenant du visage.

L’anesthésie locale est ensuite pratiquée, très précise, le long des trajets. Le visage ne gonfle pas. L’anesthésie comme chez le dentiste peut être un peu douloureuse, mais en fait elle se fait avec des petites canules souples et mousses, que l’on glisse le long des trajets.

Vient la pose des fils qui n’est pas douloureuse. Vous avez conscience de ce que je fais, mais vous n’avez pas mal. A certains moments vous sentirez une élévation des tissus, non douloureuse, et plutôt satisfaisante car elle correspond à vos souhaits.

Lorsque la pose est terminée, vous n’avez en principe pas d’ecchymoses, ni œdème important. Je vous demande de vous assoir afin de procéder avec vous au réglage définitif ;

Miroir en main, nous décidons ensemble de « un peu plus » ou « un peu moins » à tel ou tel endroit… Vous voyez immédiatement votre résultat. Nous pouvons alors retendre ou relâcher les fils à la demande. Deux points peuvent légèrement vous surprendre : une pommette peut être un peu « too much » mais ceci n’est qu’une impression provisoire et un sourcil abaissé et un peu immobile (là aussi provisoirement, quelques heures, le temps que l’anesthésie locale se dissipe, comme chez le dentiste).

Quand le réglage est satisfaisant, je coupe tous les fils à leur sortie, vous pouvez vous recoiffer, vous reposer un instant si vous le souhaitez puis vous rentrez chez vous.

11. Que se passe-t-il les jours qui suivent la pose ?

Tout se passe bien car vous êtes très agréablement surpris(e) par le résultat. Votre visage est encore un peu insensible. Vous n’avez aucune douleur, sauf au niveau des tempes qui peuvent tirailler et rendre votre première nuit inconfortable.

Vous aurez à votre disposition des prescriptions médicamenteuses très détaillées en cas de besoin pour les premiers jours. La plupart des patients ne prennent aucun médicament !

Il peut toujours exister un petit gonflement minime voire même une petite ecchymose ponctuelle autour d’un point de sortie du fil, mais ceci est très rare.

Vote vie sociale n’est pas affectée. Votre entourage vous trouvera plutôt superbe, voire bluffé par le naturel du résultat… Vous n’oublierez la pose qu’au bout de quelques semaines, mais votre vie sociale ne sera en aucun cas affectée pendant cette période.

Pas de shampoing tonique ni brushing pendant 15 jours et pas de massage du visage car les mouvements du massage peuvent engendre des phénomènes inflammatoires qui peuvent provoquer des œdèmes par simple irritation.

Vous pouvez avoir une vie normale, en évitant toutefois le sport de haute intensité, et le sauna.

Nous nous revoyons quand c’est possible dans un délai de une à deux semaines pour vérifier que tout est en ordre et éventuellement répondre à vos interrogations ou inquiétudes.

Comme vous le voyez, c’est une procédure simple avec un résultat rapide, quasiment sans éviction sociale, à condition d’être bien comprise et de bien suivre mes recommandations.

Pourquoi les fils sont ils une grande avancée dans le domaine de l’esthétique faciale ?

– Parce qu’ils évitent le lifting.

– Parce qu’ ils sont sans danger et peuvent etre posés à tout âge.

– Parce qu’ils ont un rôle de prévention du vieillissement.

– Pace qu’ils peuvent être associés à la chirurgie pour optimiser un résultat et/ou diminuer l’importance de l’acte chirurgical.

– Parce qu’ils permettent de faire des retouches ou des optimisations d’un lifting, sans nouvelle chirurgie ; petite bajoue résiduelle, sillon nasogénien pas assez corrigé, ascension de la pommette insuffisante ou inexistante, etc.

– Parce qu’ils vont permettre de diminuer tous les excès actuels des injections dans le visage, qui ne traitent pas la cause et corrigent un défaut par un autre défaut : le gonflement et l’aspect anormal voire monstrueux. Une injection remplit mais ne remet pas les tissus en place !

Pour plus de précisions sur le fil  « Infinite-Thread » que j’utilise, consultez le site du laboratoire www.threadandlift.com